3 éléments indispensables pour retrouver l’équilibre

1. L’eau

foetus 2 (Mobile)Chacun sait que l’eau est bienfaisante pour le corps. Pourquoi alors ignorer qu’elle est essentielle à son bien-être ?
Votre corps est comme votre voiture qui ne peut être fonctionnelle si vous ne mettez pas d’essence (d’eau). Celle-ci s’amenuise à chaque fois que votre corps métabolise de la nourriture, à chaque fois qu’il crée de nouvelles protéines, à chaque fois qu’il respire, donc à chaque seconde de sa vie. Certes, il possède ses propres réserves d’eau, mais celles-ci ne sont pas illimitées. D’où l’importance d’éviter la déshydratation, c’est à dire le seuil critique obligeant le corps à réduire ou à supprimer certaines fonctions. En apportant de l’eau plate à intervalles régulières et de manière ponctuelle, vous permettez à votre corps de maintenir son équilibre.

Le principe est simple : Anticipez les pertes d’eau !

A chaque fois que vous envisagez une activité pour laquelle un apport d’eau est nécessaire (en sachant que toute activité en requiert!), il est judicieux de boire de l’eau plate avant. Pourquoi? Lorsque vous envisagez de manger, sachez que votre corps a besoin d’une quantité d’eau non négligeable afin de digérer la nourriture. Si vous lui donnez de l’eau avant de manger, votre corps n’aura pas besoin de puiser dans ses propres ressources hydriques (qui sont insuffisantes chez le 80% des adultes!). Si vous vous apprêtez à faire du sport, soyez également conscient que votre corps va éliminer de l’eau lors de l’effort (transpiration). Donnez-lui donc à boire avant l’activité physique. Lorsque vous êtes sur le point de boire une boisson déshydratante (café, alcool, thé, boissons sucrées et gazeuses), prenez-vous le temps de boire de l’eau avant. Il en va de même pour l’activité mentale et émotionnelle ! Si vous savez d’avance que vous serez dans un moment de stress (qui représente LE facteur engendrant la déshydratation intracellulaire), parce que vous allez à un entretien professionnel par exemple, buvez de l’eau plate avant. Vous constaterez par vous-même que l’ingestion d’eau amène à un état de relaxation.

Le corps est essentiellement constitué d’eau. Elle représente « l’énergie de prédilection » pour toutes les fonctions, telles que :

L’ADN : Il a besoin d’un apport d’eau régulier, afin de créer les matériaux nécessaires au bon fonctionnement cellulaire. L’eau prévient des dommages de l’ADN et aide à sa réparation. Les ponts hydrogène jouent un rôle déterminant dans le maintien de la structure de l’ADN.

Le cerveau : Il est composé à 80% d’eau. La déshydratation réduit le niveau de production d’énergie dans le cerveau et elle peut avoir des effets, tels que le manque de concentration, des troubles de la mémoire à court terme, des maux de tête. L’eau aide à la production et à la gestion des différentes hormones.

Un puissant détoxifiant : L’eau permet l’élimination des déchets cellulaires et régule le pH.

Le système immunitaire : L’eau est indispensable au bon fonctionnement du système immunitaire.

La perte de poids : L’être humain est l’unique mammifère qui n’arrive pas à distinguer la soif de la faim. Il est fondamentalement faux de croire que la soif se loge dans une « bouche sèche ». Le symptôme de la faim est avant tout un besoin d’hydratation ! En buvant régulièrement de l’eau, la faim est régulée et les envies de « grignotages » se dissipent naturellement.

Le sang : Il est composé à 95% d’eau. L’eau véhicule les nutriments jusqu’aux cellules de l’organisme et élimine les déchets. Le mécanisme qui régule la pression du sang ne fonctionne plus correctement, lorsque le taux d’eau est insuffisant. Cela peut amener à une augmentation de la pression artérielle.

Œdèmes : Boire suffisamment d’eau permet l’élimination d’oedemes, car l’eau est un diurétique naturel.

Applications :
Aucune boisson, à part l’eau plate, ne remplace les besoins vitaux en eau !

Commencez votre journée en buvant de l’eau plate, si possible 30 minutes avant de manger ou de boire quoi que ce soit d’autre. Cela permet de réhydrater votre corps, qui a été privé d’eau pendant la nuit.

Prenez l’habitude de boire régulièrement (toutes les 2h-2h30) et toujours avant de manger ou de boire autre chose que de l’eau (cela vaut également pour le thé).

Si vous êtes sujet au stress ou si vous pratiquez une activité sportive, buvez davantage.

N’attendez jamais d’avoir soif. La soif est un signal d’alarme et vous avertit que votre corps est déjà en état de déshydratation.

Le soir avant d’aller vous coucher buvez de l’eau et ayez-en à portée de main pour la nuit.

Attention : Si vous n’avez pas l’habitude de boire de l’eau plate, n’en buvez pas trop au début de votre programme d’eau. Commencez par boire quelques gorgées et augmentez la dose au fil des jours. Si vous avez oublié de boire pendant quelques heures, n’essayez pas de rattraper la quantité oubliée. Permettez à votre corps de décider de la quantité, dont il a besoin. L’essentiel est d’en boire de manière régulière !

Observations : Votre corps doit éliminer la quantité d’eau ingérée. Il est important d’observer cela, surtout les premiers jours. Une urine claire (transparente) est signe d’une bonne hydratation. Si au cours de votre programme d’eau votre urine ne s’éclaircit pas, c’est fort probablement le signe d’un déséquilibre intracellulaire. Dans ce cas, nous vous invitons à nous contacter.

2. L’eau, le sodium et le potassium

3 ingrédients qui permettent le bon fonctionnement d’un corps hautement sophistiqué !

sel (Mobile)L’eau plate est la denrée la plus précieuse pour votre corps. Un signal d’alarme est émis, lorsque trop d’eau s’en échappe et que trop peu d’eau y pénètre. Cet à cet instant que les premiers symptômes de déshydratation se manifestent (troubles de la digestion, allergies, douleurs, insomnies, baisse de moral, etc.).

En pénétrant dans les cellules, l’eau régule non seulement le taux hydrique intracellulaire, mais elle évacue également les déchets et les toxines sur son passage. La teneur en eau peut être maintenue grâce à une prédominance de potassium dans la cellule. Il agit en étroite collaboration avec le sodium et assure des fonctions vitales, telles que le maintien de l’équilibre acido-basique, la transmission d’impulsion nerveuses, la contraction musculaire et participe au bon fonctionnement des reins. Le sodium par contre permet un équilibre hydrique extracellulaire. De manière générale on peut dire qu’il existe  » deux sources d’eau » dans le corps humain : l’une qui se trouve à l’intérieure des cellules – et l’autre qui se situe à l’extérieur de celles-ci. L’homéostasie dépend donc principalement de l’équilibre entre ces « deux sources d’eau ».

La balance des fluides est maintenue grâce à l’ajout de sel non raffiné (sel de mer, d’Himalaya, fleur de sel) à notre alimentation quotidienne (en partant du principe qu’il ne s’agit pas de plats précuisinés et qui contiennent beaucoup trop de sel raffiné sans vertus pour le corps). Suite à l’ingestion de produits diurétiques, il est parfois nécessaire de prendre un complément en potassium (kalium). Il est utilisé en cas d’hypokaliémie, dans le traitement de l’hypertension, lors de maladies cardiovasculaires et d’accidents vasculaires cérébraux, d’hypercalciurie (calculs rénaux), d’ostéoporose et de douleurs dentaires.

Le sodium ne sert pas uniquement au maintien de l’équilibre hydrique extracellulaire. Il possède également d’autres fonctions :
– c’est antihistaminique naturel.
– il régule le taux glycémique.
– il combat efficacement le stress psychique.
– il extrait l’acidité et régule le pH.
– il est vital pour la production de l’énergie hydroélectrique cellulaire.
– c’est un élément indispensable à la communication des cellules nerveuses.
– il inhibe les crampes musculaires.
– c’est un puissant relaxant utilisé également en cas d’insomnie.
– etc.

Applications : (ces applications ne sont pas conseillées aux personnes qui souffrent de problèmes de cœur ou de reins. Demandez d’abord l’avis de votre médecin).

En cas de douleurs chroniques, d’allergies, d’asthme, de problèmes cutanés, d’insomnies, de troubles alimentaires, de stress ou d’anxiété, d’envie de « grignoter », de chute de tension, prenez quelques grains de sel de mer et posez-les sur le bout de la langue. Laissez fondre et buvez lentement un verre d’eau. Ce processus peut être renouvelé, mais attention à ne pas dépasser la quantité de sel raisonnable et proportionnelle à votre consommation d’eau et de potassium. Deux excellents compléments sont : les bains à base de sel de mer et le souffre organique (à prendre surtout par voie orale).

3. L’oxygénation

Une bonne oxygénation aide non seulement à maintenir l’équilibre hydrique, mais elle supprime immédiatement les effets nocifs du stress psychique.

oxygenation (Mobile)Il n’est pas étonnant de constater que la majorité des adultes ne savent plus respirer correctement. « Correctement » est synonyme de respiration ventrale. Pourquoi est-elle si importante ? Tout simplement parce qu’elle a le pouvoir d’apaiser votre mental et votre système émotionnel. Le stress psychique a un pouvoir dévastateur sur les fonctions physiques, notamment en cas de stress chronique. A chaque fois que vous vous sentez stressé (le premier symptôme visible est la respiration thoracique), une libération d’hormones s’en suit. Sa fabrication nécessite une quantité d’eau non négligeable. Or, si vous souffrez de stress, c’est déjà un signe de déshydratation. Les messages de votre psyché sont en corrélations avec les symptômes de votre corps. L’un engendre l’autre et cela peut donner naissance à un « cercle vicieux » : stress- déshydratation-stress-…

Il existe une manière simple et immédiate pour contrecarrer ce problème :

1) Buvez de l’eau lorsqu’un stress psychique se manifeste. N’oubliez pas que le stress diminue le taux hydrique, donc les réserves énergétiques du corps.

2) Posez quelques grains de sel de mer sur la langue, laissez fondre et buvez encore un peu d’eau (le sel ne doit pas être appliqué par les personnes qui souffrent de problèmes de cœur ou de reins).

3) Respirez calmement par le bas du ventre et observez le relâchement de la mâchoire.

4) Ne luttez pas contre le stress, car cela en engendre davantage ! Appliquez le « Processus d’Accueil Émotionnel » dès que vous pouvez.

La respiration ne génère pas uniquement de la relaxation, mais une oxygénation appropriée qui aide à la diminution du taux d’acidité. Prenez l’habitude de vous promener au minimum 30 minutes par jour (dans l’idéal deux fois par jour) et si possible au soleil, afin de profiter de la vitamine D. Vous n’avez pas besoin de faire un marathon, simplement vous oxygéner à l’air libre. Cela profitera non seulement au corps, mais également à votre mental et à votre système émotionnel.

Contactez-nous pour recevoir votre programme d’eau personnalisé ou obtenez de plus amples informations en cliquant ici.

Découvrez le livre « La Nutri-Émotion, une nouvelle voie de guérison et d’épanouissement ! ».

La Nutri-Emotion© ne remplace aucunement la médecine. C’est une approche préventive et complémentaire

Les commentaires sont clos.